11 juin 1968, les deux morts

Vers juin 1968, l’animosité avait augmenté chez les ouvriers de Peugeot de Sochaux depuis quelques semaines. Après les révoltes aux autres usines et entreprises comme Renault et Sud Avion et leur succès, les ouvriers chez Peugeot ont décidé de faire grève aussi en commençant au 8 juin. Avec les revendications comme les autres aux usines à ce temps-là, les ouvriers voudraient combattre l’oppression de l’administration et augmenter leurs salaires. Mais, cette grève a arrêté la production des automobiles qui était une grande partie de l’économie française donc le chef de l’usine a appelé aux CRS le 11 juin pour disperser la révolte. Deux personnes sont mortes à cause de la lutte entre les CRS et els ouvriers. Pierre Beylot, qui avait 24 ans, est mort d’une balle d’un CRS et Henri Blanchet, qui avait 49 ans, a chuté d’un mur et est mort. Aujourd’hui, il y a une plaque chez Peugeot pour les souvenir, « A la mémoire de Piettre Beylot et Henri Blanchet, tombé pour le libre exercice du droit de grève. »

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s